Pourquoi le rôle des micronutriments est-il primordial?

Les micronutriments

Nous savons tous que notre santé est entretenue par le contenu de notre assiette qui doit contenir les macros nutriments : protéines, glucides et lipides. Mais il ne faut surtout pas négliger les micronutriments : les vitamines, les oligos éléments, les antioxydants, les prébiotiques, les acides gras et les acides aminés. Agissant sur les cellules ils sont directement liés à votre état de fatigue, digestif ou émotionnel. Ils n’ont pas de valeur énergétique.

Bien qu’ils ne soient nécessaires qu’en très faible quantité, les micronutriments sont les éléments de base indispensables à la bonne santé du cerveau, des os et du corps en général.

Leur rôle sont d’être :

  • Précurseur de la fabrication d’un composant de l’organisme.
  • Des cofacteurs enzymatiques.
  • Des modulateurs de l’activité de l’enzyme.
  • Nécessaire pour l’interaction avec certains gènes

Nous allons voir pourquoi le rôle des micro-nutriments est primordial

1/ Les vitamines

Les vitamines liposolubles qui sont solubles dans les graisses et donc stockées dans l’organisme.

  • La vitamine A rétinol

Indispensable pour la croissance, la vision, l’immunité.

Carence engendrée : troubles de la croissance et de la vision nocturne.

Consommer du foie , poissons, huile de foie de morue, lait, jaune d’œuf. La provitamine A dans les carottes.

  • La vitamine D

Indispensable pour l’absorption du calcium et phosphore, la minéralisation des os.

Consommer du beurre, jaune d’œuf, foie.

  • La vitamine E

Indispensable pour lutter contre l’oxydation, préventif contre le développement des cancers et le vieillissement.

Consommer du foie, huiles végétales bio, légumes verts à feuilles, jaune d’oeufs, produits laitiers bio.

  • La vitamine K

Indispensable pour dans la coagulation sanguine.

Consommer des choux, épinards et tomates.

 

Les vitamines hydrosolubles

Elles sont solubles dans l’eau donc éliminées par les urines et pas stockées dans l’organisme.

  • La vitamine B1 thiamine

Indispensable pour pour assimiler les sucres et le système nerveux.

La carence engendre en cas de malnutrition et alcoolisme agravé des risques de polynévrite.

Consommer du foie, la levure de bière, riz et pain complet.

  • La vitamine B2 riboflavine

Indispensable pour le métabolisme des macronutriments pour les transformer en énergie.

Consommer des viandes, abats, laits, germes de céréales, fruits secs.

  • La vitamine B3 acide nicotinique

La carence engendre les troubles cutanés comme la pellagre et des diarrhées.

Consommer des œufs, laits et feuilles de légumes.

  • La vitamine B6 pyrodoxine

La carence rare engendre des troubles neuropsychiques cutanés et hématologiques.

Consommer des germes de céréales, viande, poissons, levure de bière, produits laitiers et jaune d’œuf.

  • La vitamine B9 acide folique

Indispensable pour le métabolisme des acides aminés et pendant la grossesse pour le système nerveux du fœtus.

Consommer du foie, la levure, cresson, laitue, épinards.

  • La vitamine B12 cobalamine

La carence engendre une atteinte des nerfs périphériques et du cerveau, anémie grave.

Consommer du poissons, les viandes et les crustacés.

  • La vitamine C

Indispensable pour lutter contre les radicaux libres, le vieillissement et la cancérogénèse avec 60 à 75 mg par jour.

Consommer des agrumes et fruits et végétaux.

 

2/ Les oligoéléments ou minéraux purs

Ils sont indispensables à la vie d’un organisme en faible quantité car leur apport excessif ou absence sont dangereux. Ce sont des catalyseurs des réactions chimiques et enzymatiques primordiales à la vie cellulaire.

Les oligoéléments entrent dans la composition des substances respiratoires (hémoglobines – myoglobine –
cytochromes et certains systèmes enzymatiques).

Etre vigilant sur les carences du fer, iode, cuivre, sélénium, chrome plus que le colbat, fluor, lithium, manganèse, nickel, silicium et zinc.

  • Le fer

Indispensable pour capter et transporter  l’oxygène pour l’acheminer vers les cellules.

Consommer des oléagineux, le germe de blé, la levure diététique et les fruits de mer. Les besoins quotidiens sont infimes de l’ordre de microgramme voire de nanogramme. On les appelle aussi les éléments trace.

  • L’iode

Indispensable pour le fonctionnement de la thyroïde qui joue un rôle important sur l’ensemble des fonctions endocrines du corps comme la thermorégulation (la plus connue du grand public), le système neuromusculaire, le système cardio-circulatoire, les fonctions respiratoires, rénales et digestives et bien d’autres que nous ne citerons pas. Elle participe également aux métabolismes des glucides, des lipides et des protéines.

Consommer des fruits de mer, des poissons, oeufs, huile de foie de morue, sel blanc iodé non fluoré, viande de grison , boudin noir.

  • Le cuivre

Indispensable pour lutter contre le développement de certaines bactéries et virus, les inflammations, contre la fièvre, la construction des tissus conjonctifs, la formation de l’hémoglobine.

Consommer des abats, céréales complètes, oléagineux, chocolat noir, levure et fruits de mer.

  • Le sélénium.

Indispensable étant le précurseur d’un antioxydant majeur : le glutathion. La consommation de 200 microgrammes/jour pourrait diminuer la fréquence de certains cancers dont ceux de la prostate et du colon.

Consommer des rognons de porc ou de bœuf, l’ail, les poissons et les escargots.

  • Le chrome

Indispensable pour le métabolisme des glucides et lipides avec l’insuline.

Consommer de la levure, foie de veau, céréales complètes, jaune d’oeufs, prunes.

 

3/ Les minéraux 

Ils sont plus des macronutriments par leur quantité dans le corps mais un rappel de leur fonction  est toujours utile.

  • le calcium

indispensable pour la minéralisation osseuse.

Consommer des produits laitiers et brocolis.

  • le sodium

Indispensable pour le fonctionnement des échanges intercellulaires et des reins.

Son excès entraîne de l’hypertension artérielle.

Consommer du sel bio.

  • Le phosphore

Indispensable pour le fonctionnement des cellules nerveuses, la plupart des réactions chimiques de l’organisme comme l’équilibre acido-basique, la production et la répartition de l’énergie et la libération de cette dernière en synergie avec le magnésium, renouvellement de notre squelette.

Consommer du cumin, curry, levure, germe de blé, produits laitiers, oléagineux, viandes, légumineuses et fruits séchés.

  • le chlore

Indispensable pour le métabolisme de l’eau donc la rétention d’eau, le système digestif.

Consommer du sel, poissons, fruits de mer, viande, oeufs, laits.

  • le souffre

Indispensable pour les os favorisant l’assimilation du calcium, magnésium et phosphore aussi Il participe également à la formation des glucides complexes, de la vitamine B1 mais aussi des protéines. Il possède des vertus de détoxification des muqueuses,anti-infectieuses et est un élément constituant du cartilage. De plus il aurait un rôle majeur dans la lutte contre le vieillissement de la peau.

Consommer de la viande, abats, poissons, fruits de mer, alliacés, oléagineux, choux, asperges, cresson de rivière.

  • Le magnésium

Indispensable pour la contraction musculaire, bien-être neuro-sédatif, diminuer les risques cardiovasculaire, la régulation du taux de sucre dans le sang.

Consommer du chocolat noir , fruits secs, sardines à l’huile d’olive, fruits de mer, céréales complètes.

 

4/ Les antioxydants 

Voir l’article concerné: Comment agissent les radicaux libres et antioxydants?

 

 

Corinne votre naturopathe