La spiruline, l’or vert de notre santé

Cette micro algue : la spiruline, l’or vert de notre santé est présente sur terre depuis 3,5 milliards d’années.
Les incas en consomment depuis le début du XIIIème siècle comme un cadeau des dieux.
La spiruline est tellement riche que de plus en plus de fermes aquacoles voient le jour en France. Chaque mètre carré donne 6 grammes de spiruline. Un type d’algue bleu-vert qui est un superaliment incroyable, source concentrée de protéines, de vitamines, d’antioxydants et d’autres nutriments. L’une des formes de vie les plus anciennes sur Terre
Elle ne se conserve pas fraîche c’est pourquoi nous la trouvons en vente sèche, attention au procédé de séchage. Pour conserver tous les nutriments, il ne faut pas que la température dépasse les 45 degrés pour conserver les propriétés nutritionnelles. Certains pays, pour produire plus, ne respecte pas ce critère comme les USA, l’Inde ou la Chine.

La spiruline nous intéresse car c’est l’or vert de notre santé, tellement elle est complète par ses bienfaits!

Cette algue riche en acides aminés essentiels et en protéines est la solution à la malnutrition et aux carences des végétariens.
La spiruline présente également les propriétés particulières suivantes :
  • Les protéines de la spiruline sont hautement digestibles (digestibles de 83 à 90%), du fait qu’elles n’ont pas de parois cellulosiques, contrairement aux levures et à la chlorelle. L’utilisation protéique nette (NPU) est donc élevée (entre 53 et 61%) et il n’est pas nécessaire de cuire la spiruline pour augmenter la biodisponibilité de ses protéines.
  • Les études confirment que le « coefficient d’efficacité protéique » (CEP) de la spiruline est très élevé, ce qui signifie que le corps est capable d’utiliser ces acides aminés de façon efficace.
  • Il est RARE de trouver une telle concentration d’acide gamma-linoléique dans un aliment, et il doit généralement être synthétisé par votre corps à partir d’acide linoléique. Le GLA est un précurseur d’importantes substances chimiques, telles que les prostaglandines, les leucotriènes et les thromboxanes, qui servent de médiateurs chimiques dans les réactions immunitaires et inflammatoires.
  • La spiruline ne possède aucun acide gras à chaine carbonée impaire et très peu d’acides gras à chaîne ramifiée – deux types de lipides que les animaux de rang supérieur, comme vous et moi, ne peuvent pas métaboliser.
  • La spiruline présente approximativement les mêmes proportions de calcium, de phosphore, et de magnésium que le lait, un taux de vitamine E (tocophérol) comparable à celui des germes de blé, et quatre fois plus de vitamine B12 que le foie cru !
  • La spiruline sauvage pousse naturellement dans les lacs alcalins du Mexique et sur le continent africain, mais elle est cultivée commercialement et récoltée dans le monde entier. On estime que la production commerciale de la spiruline atteindra 220.000 tonnes d’ici 2020. Le Japon est le plus gros producteur mondial de spiruline, ainsi que le plus gros consommateur, mais la consommation progresse également en Inde.
    L’organisation Antenna India, par exemple, distribue aux enfants qui courent un risque de malnutrition des « bonbons » à la spiruline, et vend de la spiruline à bas prix à des femmes membres de groupes d’entraide, qui peuvent ensuite revendre le superaliment en en tirant un profit, tout en sensibilisant la population au problème de la malnutrition.
    La recherche a montré que des enfants qui prennent un supplément de spiruline quotidiennement, cinq jours par semaine pendant deux mois, montrent un meilleur état nutritionnel et améliorent leurs capacités intellectuelles, par rapport à ceux qui n’en prennent pas.
    Cet aliment est d’ailleurs un tel concentré de nutriments que la NASA et l’Agence Spatiale Européenne étudient l’intérêt de l’introduire dans l’alimentation des astronautes sur les navettes spatiales et sur Mars
    Au-delà de son intérêt nutritionnel, la spiruline offre de multiples avantages pour l’environnement et ceux qui la cultivent. Sa production nécessite par exemple 10 fois moins d’eau que d’autres légumes, et on la récolte tout au long de l’année.

    Renforcez votre système immunitaire, réduisez l’inflammation et luttez contre les maladies chroniques avec la spiruline

    Les bienfaits de la spiruline pour la santé sont immenses et concernent pratiquement toutes les parties du corps. Elle présente par exemple un fort potentiel pour les personnes atteintes de maladies cardiovasculaires, en termes d’amélioration des profils lipidiques, de contrôle de l’hypertension et de l’augmentation de l’élasticité des vaisseaux sanguins.
    Les études animales suggèrent que la spiruline protègerait également le foie, probablement grâce à ses fortes propriétés antioxydantes et à sa capacité à synthétiser ou à libérer de l’oxyde nitrique ; Dans une étude ayant porté sur trois alimentations riches en antioxydants (myrtilles, épinards et spiruline), la spiruline s’est révélée avoir l’effet neuroprotecteur le plus fort, potentiellement grâce à sa capacité à anéantir les radicaux libres et à réduire l’inflammation.
Chaque jour 3 cuillère à café suffisent pour:
  • Combler le manque de fer (28mg pour 100g) car il est bien assimilable , idéal pour l’anémie, après une opération ou accouchement.
  • Pour la santé des yeux elle contient 10 fois plus de vitamine A que la carotte donc à retenir.
  • Sa grande quantité de chlorophylle permet de mieux récupérer les bienfaits de la lumière
  • Permet de corriger le taux de PH du corps pour réduire l’acidité
  • Augmente la production d’anticorps donc très utile pour toutes les maladies infectieuses et en prévention!
  • Booste la production des bonnes bactéries contre le candida, ou la maladie de Crohn…
  • Renforce la régénération des cellules
  • Améliore la mémoire grâce au sélénium
  • Elimine les toxines dans le sang
  • Bon coupe faim et que 20 calories/100g
  • Anti-vieillissement pour la peau, cheveux et ongles.

Comment prendre la spiruline?

N’attendez pas que la fatigue s’installe à la baisse d’énergie de l’automne pour faire une cure sur deux mois.
Il faut commencer progressivement pour que l’organisme s’habitue au 3 grammes par jour:
  • 1 gramme pendant 5 jours
  • Puis 2 grammes durant 5 jours
  • 3 grammes les jours suivants
  • 6 grammes pour les végétariens pour les protéines végétales
  • 1 gramme pour les enfants à partir de 3 ans pour renforcer leur système immunitaire
  • 5 à 10 grammes pour les sportifs pour la réparation des fibres musculaires
Pour la consommer facilement, l’ajouter dans vos jus, mixée avec un kiwi ou dans les compotes
Une cure indispensable pour tous !
Corinne, votre naturopathe.