Vernis à ongles, un danger pour notre corps ?

Vernis à ongles = Danger 

Nous savons que les vernis à ongles sont toxiques pour notre corps. Mais aujourd’hui il n’existe toujours pas de vernis capable de contenir seulement des ingrédients naturels, ce qui n’est pas étonnant quand on réalise la quantité de qualités requises qu’il doit remplir :

  • Facile à étaler
  • Séchage rapide
  • Bonne tenue (résiste à l’eau et aux chocs)
  • Brillant
  • Ne doit pas durcir dans le flacon
  • Opaque
  • Facile à retirer

Pour répondre à ces nombreuses exigences, il est évident que nous avons besoin de la chimie! Mais les composants chimiques ne sont jamais très bon pour notre corps malheureusement…

Les composants problématiques 

  • Le Toluène > C’est un solvant irritant pour la peau, les yeux et le système respiratoire. Il peut devenir réellement dangereux si l’exposition est fréquente et importante notamment pour les prothésistes ongulaire. Il est soumis à restriction dans la composition des cosmétiques.
  • Les phtalates > Utilisés comme plastifiants. Les plus problématiques, jugés comme perturbateurs endocriniens sont normalement interdits en tant que composants dans les produits cosmétiques européens.
  • Le formaldéhyde > Utilisés comme durcisseur. Provoque des allergies, des irritations (idem que le toluène). Il est classé cancérogène au niveau européen.
  • Le camphre > En forte concentration, ce composant peut provoquer des maux de tête et des nausées. Il est utilisé pour améliorer la texture du vernis. Utilisé seulement en quantité minime.
  • La colophane > Résines qui peut provoquer des symptômes asthmatiques ou allergiques.

Pourquoi n’existe-t-il pas beaucoup de vernis naturels ? 

Il est difficile pour les fabricants de cosmétiques naturels de répondre à toutes les qualités requises d’un produit tout en respectant le cahier des charges stricts qui interdit les composants chimiques problématiques. Mais il s’avèrent que ceux-ci sont aussi les composants les plus efficaces.

En 2011, certaines marques ont pris le pari mais les produits ont été retirés de la vente après les retours négatifs des utilisatrices car les vernis n’étaient pas comparable aux vernis conventionnels en terme d’efficacité.

Depuis, il existe des petites gammes de vernis certifiés par des organismes comme BDIH (label Bio allemand). L’offre s’élargit mais le consommateur doit choisir si il préfère un vernis naturel mais qui ne répondra peut être pas à toutes ses attentes (couleurs moins flashy, séchage moins rapide, etc) ou alors s’il préfère rester dans le confort avec des produits conventionnels en acceptant qu’ils contiennent des composants problématiques.

Les vernis à ongles sont de vrais danger. Laissez respirez vos ongles entre deux poses de vernis, appliquez une base pour protégez vos ongles des pigments et appliquez-le dans une pièce aérer. 

Emilie-flore, votre esthéticienneemilie flore