A quoi sert un complément alimentaire?

Toute personne qui décide de devenir acteur de sa santé est confronté un jour au choix d’un complément alimentaire.

Pourquoi est-il utile et comment le choisir parmi toutes les propositions qui fleurissent de plus en plus ? Bien heureusement le naturel est de plus en plus privilégié. Attention aux étiquettes pour ne pas se mettre en danger!

A quoi sert un complément alimentaire?

Le complément alimentaire a pour seul rôle de combler les carences de l’apport journalier recommandé que nous ne pouvons synthétiser ou apporter suffisamment par notre alimentation, ou qui est déséquilibrée.

De nombreuses personnes sont concernées car notre alimentation est de plus en plus pauvres en nutriments. Il a été démontré qu’une pomme d’il y a 30 ans est beaucoup moins riche aujourd’hui, d’où l’intérêt de manger les légumes et fruits frais Bio.

Le complément alimentaire sert grâce à son dosage et la qualité de ces micro nutriments à :

  • garantir le bon fonctionnement des organes.
  • rééquilibrer et éliminer les dysfonctionnements.
  • Combler les carences.

 

Quels sont les différentes familles de nutriments en  compléments alimentaires?

Chaque jour nous avons besoin d’un apport minimum propre à chacun cha qui est l’AJR (l’apport journalier recommandé). Celui-ci permet de déterminer le grammage de votre complément. Si vous prenez que 1000 mg de x et qu ‘il en faut 3000 mg /jour pour un réel résultat vous allez dire que cela ne fonctionne pas et vous avez gaspillé votre argent. C’est pourquoi il est recommandé de se faire conseiller par un professionnel (nutritionniste, naturopathe) également pour les contre indications!

Dans chaque protocole j’indique pour chaque conseil le grammage et les contre indications.

Dans chaque famille de compléments vous avez des :

  • Acides aminés…
  • Flavonoïdes pour chasser les radicaux libres…
  • Caroténoïdes anti vieillissement…
  • Enzymes végétales papaïne, bromélaïne contre les inflammations…
  • Vitamines
  • Minéraux qui sont assimilés si les « transporteurs » sont des chélatés (citrates ou arginates) et mieux des pidolates sinon ils n’auront aucune efficacité s’ils ne pénètrent pas la cellule!
  • Les actifs de plantes.

Ils sont vendus sous différentes formes compressées, en gélules, en liquide, en diffusion.

Vous avez ceux transformer par les laboratoires et ceux que vous trouvez à l’état brut qui sont à favoriser avec les :

  • Jus de légumes et fruits maisons.
  • Huiles végétales.
  • Graines germées.
  • Pro et prébiotiques (kéfir).
  • Produits des abeilles.
  • Algues des lacs (klamath, spirulline…)
  • Lait de jument.
  • Eau de mer.
  • jus d’herbes.
  • Silice.
  • Les richesses de la phytonutrition fournit par chaque plante de ses bourgeons aux feuilles et fleurs.

 

Chaque individu a un fonctionnement différent à un instant présent dans un état précis donc toujours prendre conseils auprès d’un thérapeute car les surdosages causes aussi des dysfonctionnements.

Ou acheter les compléments alimentaires?

Le succès des compléments fait grandir l’offre et les bénéfices au détriment de la qualité. Il est important de vérifier certains points pour avoir un complément avec des principes actifs complets.

  • L’origine du produit car une algue ou plante doit rester dans son sol d’origine pour être aussi efficace.
  • La composition surtout pour les minéraux pour qu’ils soient assimilés.
  • la dénomination de vente « complément alimentaire » ;
  • le nom et la teneur des catégories de nutriments ou des substances le composant avec le pourcentage que cela représente par rapports aux AJR (apports journaliers recommandés) publiés par l’AFSSA (Agence Française de sécurité sanitaire des aliments) ;
  • la dose journalière recommandée ;
  • les précautions d’emploi qui s’imposent : ne pas dépasser la dose recommandée, tenir hors de portée des jeunes enfants, insérer la prise dans le cadre d’une alimentation variée et équilibrée…
  • Ces différentes mentions ont été imposées aux fabricants par la législation française (décret du 20 mars 2006) pour la protection du consommateur.

Un produit peut coûter du simple au triple selon les laboratoires qui profitent des bienfaits pour remplir leur compte. Ayant eu une boutique de phytothérapie, j’ai pu examiner et avoir des conseils de personnes exerçant depuis des années pour ne conserver que les laboratoires de qualités.

Je ne vais pas énumérer des noms mais je peux vous conseiller pour les compléments alimentaires les laboratoires belges et suisses qui ont un meilleur rapport qualité/prix car je vous confirme que les bio coop sont vraiment gourmandes… et bien sur prendre du bio pour les produits de cultures.

Ne choisissez pas la facilité tout ce qui est simple à trouver comme la caroténoïde se prend par tous les légumes et fruits rouges et oranges, pas des gélules coûteuses!

 

Corinne, votre naturopathe.