3 professionnels pour vous accompagner avec un style de vie sain pour préserver votre forme au quotidien!

Coeur en mauvaise santé ? Faites du sport !

Rick Murphy, un promoteur immobilier à Atlanta, n’avait aucune idée qu’il avait un mauvais cœur.

Quand Murphy a eu 50 ans, il s’est dit qu’il était temps de se remettre en forme. Il mis peu de temps à faire quelques courses pour ensuite passer à du triathlon type Ironman.

Un autre triathlète lui a recommandé de se faire examiner par un cardiologue sportif. Alors il est allé voir le Dr Jonathan Kim chez Emory Healthcare en juillet 2015.
« La première chose que vous devez savoir, dit le Dr Kim, je pense que nous devons faire une cathétérisation cardiaque sur vous.”

L’une des principales artères du cœur était bouchée à plus de 95%. Murphy était dans la salle d’opération quelques jours après.
“J’étais évidemment surpris”, a déclaré Kim. “Cette histoire aurait pu mal tourner et nous aurions pu avoir un mort..”

“Mon seul symptôme était un peu plus de fatigue”, a déclaré Murphy, aujourd’hui âgé de 55 ans. “Je crains d’avoir trop travailler trop et de ne pas avoir dormi suffisamment.”

Murphy ne va pas refaire un autre Ironman de sitôt, mais il était impatient de reprendre sa routine normale. Et le Dr Kim a prescrit seulement une chose : faire plus de sport.

Maintenir une activité physique

L’idée que l’exercice peut aider les cœurs à se rétablir est relativement moderne. Jusque dans les années 1950, les médecins ont souvent prescrit aux patients cardiaques d’éviter toute activité physique. En 1952, la recommandation que les patients atteints de crise cardiaque sortent du lit d’hôpital et s’assoit dans un fauteuil a été même controversée. Ce n’est qu’à la fin des années 50 que des recommandations d’exercices physiques sont apparues pour ces patients.

De nos jours, l’exercice aérobique est considéré comme la clé du rétablissement, a déclaré le Dr Kim, qui dirige un laboratoire de physiologie de l’exercice.

“L’un des principes que nous prônons est que le sport est de la médecine”, a-t-il dit.

Des exercices de type aérobie comme la natation, le jogging et le vélo augmentent le rythme cardiaque. Au fil du temps, le cœur devient plus efficace, ce qui lui permet de pomper plus de sang avec moins d’effort. L’exercice peut également inverser certains des effets des maladies cardiaques, comme le rétrécissement des artères.

“Le but est d’élever et maintenir une fréquence cardiaque élevée dans ce que nous appelons une zone de fréquence cardiaque d’entraînement”, a déclaré le Dr Jonathan Whiteson, directeur médical de la réadaptation cardiaque au centre médical NYU Langone.

Une zone cible typique pour l’exercice aérobie pourrait être de 70 à 80% de votre fréquence cardiaque maximale, a déclaré le Dr Whiteson, bien que beaucoup visent plus haut ou plus bas.

La plupart des gens peuvent calculer une fréquence cardiaque maximale en soustrayant leur âge de 220, a déclaré le Dr Whiteson. Cependant cela donne une fréquence cardiaque maximale relativement approximative. À 55 ans, Murphy a déclaré que son rythme cardiaque suit cette tendance, culminant à environ 165.

Cependant, de nombreux survivants de crise cardiaque tombent un peu plus bas, a déclaré le Dr Whiteson. Des spécialistes de l’exercice tels que le Dr Whiteson et le Dr Kim utilisent une batterie de tests et de gadgets pour trouver la nouvelle normale de chaque patient (des moniteurs de rythme cardiaque reliés à un masque qui mesure l’utilisation de l’oxygène). Une fois que leurs patients ont des valeurs stables, ils peuvent retourner faire du sport, mais lentement, au début.
“Ils essaient de se lever et de se déplacer dès que possible”, a déclaré Murphy.

Sport fitness coeur santé problème cardiaque

Le retour à l’entraînement

Ces dernières années, les médecins ont continué à repousser les limites de ce que les patients cardiaques pouvaient faire, optant pour un entraînement par intervalles de haute intensité plutôt qu’un exercice modéré, a déclaré Ray Squires, directeur du programme de santé cardiaque et de réadaptation à la Mayo Clinic.

Au cours d’un entraînement par intervalles de haute intensité, ou HIIT, les gens se motivent eux-mêmes pendant de brefs intervalles – de 30 secondes à quelques minutes – suivis par des périodes plus longues d’exercice de faible intensité.

En 2009, Mayo Clinic a commencé à recommander du HIIT à des personnes ayant reçu un diagnostic de crise cardiaque ou d’insuffisance cardiaque.
“Je ne sais pas s’il y avait quelqu’un d’autre qui le faisait aux Etats-Unis” à l’époque, a déclaré Squires.

À Mayo, Squires et son équipe commencent seulement l’HIIT une fois que leurs patients peuvent faire 20 minutes d’exercice modéré, marche rapide ou même tondre la pelouse compris

Selon Squires, l’entraînement de haute intensité a beaucoup de variantes, qui peuvent dépendre de l’âge du patient, de son niveau de forme physique, de la nature de son problème cardiaque et d’autres problèmes médicaux comme l’arthrite. Il n’y a pas une seule façon de faire du HIIT, a-t-il dit.

Les patients ont souvent peur de solliciter leur coeur peu de temps après une crise cardiaque, a déclaré Squires, mais la plupart font assez confiance à leurs médecins pour essayer. Parmi les milliers de patients qui ont participé au programme de 36 semaines de Mayo, «nous n’avons jamais vu un seul problème au cours du HIIT», a-t-il déclaré.

Les patients sont plus à risque de subir une blessure physique qu’une autre crise cardiaque, a-t-il ajouté.

Dans une étude, les chercheurs aux Pays-Bas ont enregistré seulement deux arrêts cardiaques mortels sur 46 000 heures d’exercice supervisé de haute intensité.

Ces cas étaient si rares qu’ils étaient incapables de trouver une différence entre cet exercice modéré et le HIIT ; les auteurs ont conclu que les avantages du HIIT l’emportaient sur les risques.

Certaines études suggèrent que l’exercice de haute intensité pourrait être meilleur pour les patients cardiaques que l’exercice d’intensité modérée, doublant presque leur capacité cardiorespiratoire selon une analyse.

“Le HIIT n’est pas nouveau”, a déclaré Squires. “Il a été utilisé par les athlètes probablement depuis le début des temps.”

Les premières études sur le HIIT chez les patients cardiaques ont eu lieu à la fin des années 70. Mais elles ont été largement ignorées, a déclaré Squires, même si elles ont démontré des «améliorations spectaculaires» chez plusieurs de ces patients.

Mais la tendance a pris le relais parmi les centres de réadaptation et les amateurs d’exercice. L’American College of Sports Medicine a classé le HIIT comme la troisième tendance en matière de fitness en 2017. Les pratiquants en salles de sport se tournent de plus en plus vers des séances d’entraînement courtes et intenses pour mieux profiter des bienfaits de l’exercice.

Cela contraste avec les recommandations de certains experts selon lesquelles les gens doivent faire 30 minutes d’exercice modéré cinq fois par semaine.

“Certaines personnes n’ont tout simplement pas le temps”, a déclaré Kim. “Certaines personnes veulent simplement se dépenser plus.”

Mais la science est encore émergente, a déclaré Kim. Pour les patients ayant un cœur blessé, il peut être crucial de discuter de leurs objectifs et de leurs peurs avec un cardiologue et de personnaliser leur plan d’exercice, a-t-il dit.

“Dans le domaine de la cardiologie sportive, nous avons encore beaucoup de limites entre ce que nous savons et ce que nous ne savons pas.”

Tout est bien qui finit bien

Les avantages de la réadaptation cardiaque peuvent être limités non par la science émergente, mais plus par qui a accès à celle-ci.

Une étude publiée il y a quelques mois a ajouté à ces résultats que les femmes et les patients noirs sont moins susceptibles d’être amenés en réadaptation cardiaque que leurs homologues masculins et blancs. Et ceux qui ont une assurance santé sont trois fois plus susceptibles d’être amenés en réadaptation cardiaque, selon une autre étude.

Mais si vous n’avez pas l’accès aux hautes technologies où à ces programmes de réhabilitation, vous pouvez tout de même faire du sport après un problème cardiaque.

«Les avantages de l’exercice sont aussi prouvés, a déclaré Kim, que vous ayez ou non la technologie.

Rick Murphy, un triathlète Ironman, a suivi les ordres de Kim. Avec 18 mois de réadaptation à son actif, Il ne lui en reste plus que 2 à effectuer.

Murphy s’est déjà inscrit pour un triathlon en mai 2018. Il a dit que son expérience avait inspiré des gens proches de lui.

“J’ai eu beaucoup d’amis qui ne pouvaient pas croire que cela m’est réellement arrivé après ce que j’ai fait”, a déclaré Murphy. “Cela a ébranlé beaucoup de monde.”

 

Si voulez plus de renseignements n’hésitez pas à nous contacter ici.

Alan, votre coach sportif.

Fermer le menu