3 professionnels pour vous accompagner avec un style de vie sain pour préserver votre forme au quotidien!

Connaissez vous l’inositol ce petit nutriments aux bienfaits multiples?

Voici un petit nouveau dont nous n’avons pas encore dévoilé les supers pouvoirs l’inositol. L’inositol est classé comme une vitamine B et joue un rôle énorme dans notre corps. Il est essentiel pour stabiliser l’humeur, réduire le cholestérol et même augmenter la fertilité. Peut-être plus important encore, l’inositol est vital pour la santé du cerveau. La façon dont ce nutriment interagit avec des neurotransmetteurs tels que la dopamine et la sérotonine peut affecter votre humeur et votre cognition.

Un anxiolitique naturel!

Plusieurs recherches ont démontré qu’il etait un excellent équivalent aux anxyolitiques. Il n’est pas exploitable car difficile à extraire donc n’interesse pas les laboratoires mais nous pouvons en consommer chaque jour.

Le taux d’inositol dans les nerfs décline avec l’âge, de même que la rapidité des réflexes, comme le reste de nos cellules. On le Considére comme la vitamine de l’âge d’or, l’inositol ou la vitamine B7 fait partie des vitamines du groupe B. Un ensemble vitaminique indispensable qui est essentiel à la production d’énergie à partir des aliments ainsi qu’à l’activité du métabolisme des graisses et des protéines. Sans vitamines du groupe B, le cerveau et le système nerveux ne peuvent fonctionner adéquatement, puisqu’elles jouent un rôle majeure dans la synthèse de nos neurotransmetteurs comme la sérotonine, la dopamine ou le Gaba. Elles contribuent dans l’ensemble au maintien de la santé de la peau, des cheveux, des yeux, de la bouche et du foie. C’est pourquoi l’inositol a été longuement étudié par les scientifiques.

Plus important encore, l’ inositol  sert de «second messager» aux neurones et autres types de cellules lorsque celles-ci se parlent. Il garantit que les messages envoyés par la dopamine, la sérotonine et d’autres neurotransmetteurs sont réellement envoyés à leurs cibles. Essentiellement, il sert de commutateur d’activation pour le processus de communication.

Une carence en inositol peut perturber l’équilibre des substances chimiques importantes qui régissent le bon fonctionnement du cerveau. Une quantité insuffisante de nutriment modifiera les niveaux d’hormones dans le corps. Cela conduira également à l’apparition de la dépression et d’autres troubles liés à l’humeur.

L’inositol est simplement un alcool à base de sucre qui peut être absorbé par les œufs, les fruits, les abats et les légumes. Il se trouve dans de nombreuses cellules et sert de source d’énergie pour le corps.

4 raisons préventives pour en consommer régulièrement!

  • 1/ L’inositol peut prévenir l’apparition de la dépression et d’autres troubles de l’humeur. Les taux de dopamine et de sérotonine dans le cerveau sont l’un des principaux facteurs de ces troubles . Inositol équilibre les substances chimiques dans le cerveau qui affectent les deux neurotransmetteurs.
  • 2/ Ensuite, il peut augmenter la fertilité des femmes, en particulier celles souffrant du  syndrome des ovaires polykystiques (SOPK). L’inositol peut ramener le cycle d’ovulation à son état normal. En outre, il réduit également la pression artérielle et diminue les niveaux de triglycérides chez les patients atteints de SOPK.
  • 3/ Il booste la sensibilité de l’hormone insuline. Il empêche les personnes de développer une résistance à l’insuline, ce qui aurait des conséquences désastreuses pour la glycémie et la capacité d’utiliser et de stocker le glucose. Un manque d’inositol est lié à la résistance à l’insuline, qui à son tour mène au diabète.
  • 4/ Il bloque l’apparition du syndrome métabolique. Il gère de nombreux facteurs de risque associés au syndrome, notamment la glycémie, la pression artérielle, le cholestérol total, les triglycérides et l’obésité. Notamment, le syndrome métabolique ouvre la porte au diabète et aux maladies cardiaques . L’inositol peut donc prévenir indirectement ces complications dangereuses en empêchant la montée du syndrome.

Les meilleurs apports naturels :

Vous pouvez consommer beaucoup d’inositol naturel avec les fruits et légumes comme les asperges, les bananes, les poivrons, les oranges, les pêches, les poires et les tomates. On trouve également de grandes quantités d’éléments nutritifs dans les œufs et le bœuf nourris à l’herbe.
Les abats tels que le foie et le coeur de boeuf sont d’excellentes sources d’inositol. D’autres aliments, tels que les pains de farines complètes, le germe de blé frais, l’avoine, les noix fraîches, les légumineuses et la lécithine granulée non blanchie, constituent d’autres sources d’inositol. En général, les bactéries intestinales sont capables de convertir le glucose en inositol. Il est clair cependant qu’en état de stress on peut se demander si l’anxiété ou encore, chez certaines personnes, l’irritabilité ou l’hyperactivité, ne seraient pas reliées à une insuffisance d’inositol dans le cerveau ou à un simple blocage de son métabolisme

Pour les patients chez lesquels on a diagnostiqué des troubles de l’humeur, le SOPK, la résistance à l’insuline ou le syndrome métabolique, il est recommandé de prendre de l’inositol en complément . Les comprimés et les formes en poudre d’inositol sont disponibles.

La dose quotidienne suggérée pour les femmes atteintes d’infertilité liée au SOPK est de 4 000 milligrammes par jour, à consommer avant le petit-déjeuner. Il est recommandé aux personnes souffrant de dépression de ne prendre que 12 grammes de supplément d’inositol par jour.

Des résultats d’études portant sur l’administration d’inositol à fortes doses sur des patients souffrant de boulimie, troubles obsessionnels compulsifs, agoraphobie et dépression (tant unipolaire que bipolaire) se sont révélés prometteurs. Lors d’une étude en double aveugle sur 13 patients, le myo-inositol (18 grammes par jour) a réduit de façon significative les symptomes de troubles obsessionnels compulsifs, avec une efficacité équivalent aux antidépresseurs de la classe des ISRS et ce, sans le moindre effet secondaire.

Dans une étude en double aveugle, le myo-inositol (18 grammes par jour) s’est montré supérieur à la fluvoxamine (qui est la base de la plupart des anti-dépresseurs IRS, en termes de diminution d’attaques de panique et de prévalence d’effets secondaires). Dans une autre étude, en double aveugle avec placebo, des patients ont vu une amélioration significative de leurs symptômes avec 12 grammes par jour, sans la moindre modification des fonctions rénales, hépatiques ni modification de leurs paramètres hématologiques.

Voilà donc un produit qui pourrait être parfaitement adapté à de nombreuses personnes souffrant de troubles psychologiques divers (notamment les troubles bipolaires) et que certains médecins ne connaissent même pas. Dites-le à vos amis qui ne s’en sortent pas avec les traitements classiques.

Nota : A l’instar des antidépresseurs, son effet n’est pas immédiat et la période de latence avant de voir des résultats est de l’ordre de trois à cinq semaines.

Espérons que l’inositol sortira de l’ombre pour être reconnu pour les nombreuses fonctions importantes qu’il opére dans notre corps. C’est un nutriment qui peut restaurer la bonne humeur, maintenir la clarté et la netteté du cerveau , augmenter la fertilité, résoudre l’infertilité et assurer un métabolisme sain.

Partagez l’info!

Corinne votre naturopathe

Fermer le menu