3 professionnels pour vous accompagner avec un style de vie sain pour préserver votre forme au quotidien!

Est-ce que la gonflette existe ou pas ? Imaginons 30 secondes que les personnes qui disent « Il fait de la gonflette » aient raison. Cela voudrait dire que la musculation ne serait pas un vrai sport, que quand on pratique la musculation ce ne sont pas des vrais muscles, c’est de la « gonflette » ! Selon ces personnes si on veut des vrais muscles on fait soit de la natation qui est un vrai sport ou du foot pour avoir des jambes musclés. Le physique de Ronaldo, par exemple ce serait un physique d’un vrai sportif avec de vrais muscles. Il ne fait jamais de musculation bien évidemment. Bien évidemment tout cela est FAUX !

Le bodybuilding par exemple, ce n’est pas seulement faire quelques mouvements avec des poids légers et prendre des protéines et de la créatine. Les muscles ne « gonflent » pas comme ça. Les bodybuilders ont réellement de la force !

Tout le monde a déjà entendu des gens tenir des discours concernant « la gonflette ». Il y a un tas de clichés lié à cela, dans cet article je vais vous montrer que le terme de « gonflette » est entretenu par plusieurs mythes, tous plus faux les uns que les autres.

La « gonflette » n’existe pas !
Beaucoup pensent que l’on peut encore se muscler rapidement, et obtenir des faux muscles pleins d’air, pleins de vide. Bien évidemment, cela est purement impossible. Mais pourquoi croire cela ?

Plusieurs mythes entretiennent cette croyance :

Le mythe de l’hypertrophie sarcoplasmique
Le manque de culture
Le rapport de force entre volume musculaire et la force réelle
La peur de devenir Arnold Schwarzeneger trop rapidement
Le mythe de l’hypertrophie sarcoplasmique
C’est le mythe qui pourrait se rapprocher le plus du terme de « gonflette ». En effet, le sarcoplasme un fluide, une sorte de liquide présent dans nos muscles qui contient entre autres le glycogène. Le glycogène est une forme de stockage des glucides et stocke en partie l’énergie pour les muscles. Et le mythe qui dit que quand on va s’entraîner à haut volume mais à faible intensité, c’est à dire de longues séries combinées à une mobilisation de charges légères, on va gagner en volume mais pas du tout en force. C’est à dire que le muscle va gagner en volume en augmentant son stock d’énergie. C’est évidemment faux puisque toutes les composantes du muscle vont grossir en même temps, on ne peut pas augmenter de manière importante son stock de glycogène en isolation et ne pas augmenter le volume du matériel contractile par exemple. C’est pourquoi l’augmentation du volume musculaire s’accomapgne nécessairement d’un accroissement de la force.

Le manque de culture
Les gens qui s’y connaissent peu en musculation vont forcément croire ce qui se dit dans les médias, ou sur les réseaux sociaux. Et forcément un tas d’informations sont fausses…

10 erreurs à éviter pour ne pas altérer son entraînement

[video_player type="youtube" youtube_auto_play="Y" youtube_show_title_bar="Y" style="1" dimensions="460x259" width="460" height="259" align="center" margin_top="0" margin_bottom="20" ipad_color="black"]aHR0cHM6Ly93d3cueW91dHViZS5jb20vd2F0Y2g/dj1CUHNRRUJYekw5cw==[/video_player] Vous vous entraînez comme un(e) dur(e) depuis plus de 8 semaines et vous ne voyez toujours aucun bénéfice…

Continuer la lecture

A quoi servent nos muscles ?

Le corps humain possède au total 639 muscles, mais à quoi servent-ils ? Ils ont chacun un rôle différent mais possèdent des caractéristiques générales propres à l'ensemble des muscles. Un corps…

Continuer la lecture
Fermer le menu